Quand un campus est né à Cholet

Le développement
Quand un campus est né à Cholet
Loading
/

Depuis la rentrée 1988, le campus de Cholet accueille une partie des formations de l’UA, du bac +1 au bac +3. Quelque 850 étudiants y sont inscrits cette année, contre une centaine au tout début.
Une femme, Monique Charrier, connaît bien l’histoire de ce campus. Elle vieille à son bon fonctionnement administratif depuis le premier jour.

Bâtiments : l’explosion des surfaces

Le développement
Bâtiments : l'explosion des surfaces
Loading
/

Modestes à l’origine, les bâtiments de l’UA atteignent aujourd’hui une surface totale de 160 000 m2. La moitié a été construite dans les années 1990. C’est à cette époque que Christophe Quemener, technicien, a rejoint le service patrimoine. Et il ne s’est pas ennuyé.

L’IAE Angers, dernière née des composantes

Le développement
L'IAE Angers, dernière née des composantes
Loading
/

L’IAE Angers, école universitaire de management, a été officiellement créée en janvier 2020.
Son directeur, François Pantin, qui a porté le projet de création, dresse le portrait de la 8e composante de l’Université d’Angers.

Les premières co-tutelles de thèse

Le développement
Les premières co-tutelles de thèse
Loading
/

Au milieu des années 1990, l’Université d’Angers se fait peu à peu un nom dans le monde de la recherche et tisse des relations avec des scientifiques d’autres pays, notamment à travers les co-tutelles de thèse. Concrètement, cela veut dire qu’un·e doctorant·e est encadré par deux chercheur·e·s, l’un à Angers, l’autre dans son pays d’origine.
Professeur d’histoire contemporaine, Jacques Guy Petit a intégré l’UA en 1972. Et il a été un pionnier à Angers dans le domaine des co-tutelles.

Le développement des langues

Le développement
Le développement des langues
Loading
/

L’Université d’Angers a été bâtie par des hommes et des femmes de volonté. Arrivée en 1973, Noëlle Gaudin ancienne enseignante en anglais, fait partie de ces pionniers.

Les premiers accords internationaux

Le développement
Les premiers accords internationaux
Loading
/

Aujourd’hui les accords internationaux entre l’Université d’Angers et les universités d’autre pays sont nombreux. Étudiants et personnels peuvent partir en mobilité un peu partout dans le monde.
Dans les années 1970-80, tous ces accords étaient à créer. Jean-Claude Rémy, enseignant en sciences et président de l’UA de 1976 à 1982, se rappelle de cette période. L’un des premiers accords a donné naissance à un jumelage entre la ville d’Angers et celle de Pise.

L’inauguration revendicative des bâtiments de droit et lettres

Le développement
L'inauguration revendicative des bâtiments de droit et lettres
Loading
/

D’abord logée dans des préfabriqués à Belle-Beille, l’Université d’Angers se voit dotée de vrais bâtiments en 1989. Lionel Jospin, alors ministre de l’Education nationale fait le déplacement pour l’inauguration. L’occasion pour les syndicalistes de réclamer plus de moyens pour l’université.
Alors informaticien, Jacques Allo était sur place. Il se souvient des revendications portées.

Un DU en Communication scientifique

Le développement
Un DU en Communication scientifique
Loading
/

En un demi-siècle, l’offre de formation n’a cessé d’évoluer et de s’étoffer en fonction des besoins.
Arrivée en 1984, Hélène Amante a été enseignante en communication à l’IUT. Elle est à l’origine d’un diplôme universitaire en Communication scientifique.

La naissance de l’Istia

Le développement
La naissance de l'Istia
Loading
/

L’Istia, école d’ingénieurs de l’Université d’Angers, devenue aujourd’hui Polytech-Angers, a officiellement vu le jour en 1991.
L’un des grands artisans de cette création a été Daniel Raoul, qui a dirigé l’Istia de 1992 à 2001, avant de devenir sénateur du Maine-et-Loire.